La crise de l’adolescence et les questions liées à la puberté

A l’adolescence, le corps subit des transformations importantes souvent accompagnées de changements tout aussi remarquables sur le plan psychologique et identitaire. La puberté place l’adolescent dans un entre-deux qui le prive d’une partie de ses repères et l’oblige à en trouver de nouveaux. Au niveau familial, ce temps de crise subjective peut également être déstabilisant car il peut venir perturber l’ensemble des relations.

La puberté : une métamorphose du corps

C’est une période de transition au cours de laquelle le corps change très rapidement : la croissance s’accélère, la voix se transforme, la pilosité se développe ainsi que les organes génitaux. Elle aboutit à la fertilité. Les questions liées à la vie amoureuses et à la sexualité accompagnent cette période qui est souvent celle au cours de laquelle les premières expériences ont lieu. Chez les garçons, les changements hormonaux ont des conséquences importantes sur la dimension pulsionnelle de la vie psychique : l’adolescent doit apprendre à faire avec cette nouvelle donne. Chez les filles, l’arrivée des règles (menstruations) est une étape importe de la puberté. Le développement du corps façonne une féminité qui vient modifier le rapport à soi et à l’autre.

Un temps de crise nécessaire

Tous ces changements ne sont pas évidents à accepter pour l’adolescent qui doit consentir à quitter l’enfance pour rejoindre le monde des adultes. L’acné, la mue de la voix ou la pilosité peuvent produire des complexes et avoir une incidence sur la confiance en soi. La puberté est donc une période au cours de laquelle l’adolescent est psychologiquement fragilisé et ses défenses psychiques mises à rude épreuve. On comprend alors que certains puissent avoir un comportement qui ne leur ressemble pas (mal-être, opposition, agressivité, repli sur soi…) et dont les symptômes (dépression, idées suicidaires, troubles alimentaires, conduites à risques…) peuvent devenir inquiétants pour leur entourage. La crise de l’adolescence n’est pas seulement liée aux transformations hormonales et morphologiques, elle vient aussi questionner la relation à l’autre. Le désir d’indépendance, la remise en question des règles et le désir d’expérimenter par soi-même peuvent compliquer la relation aux parents. Certaines difficultés éducatives peuvent advenir et désemparer ces derniers qui n’avaient jusque-là pas eu à y faire face. Entre le désir de laisser son enfant grandir et devenir ce qu’il aspire à être et la volonté de le protéger, les parents ont eux aussi à trouver de nouveaux repères.

La psychothérapie : accompagner l’adolescent et soutenir les parents

Lorsque l’adolescence est source de difficultés et de conflits, la rencontre avec le psychothérapeute doit permettre de mettre en mots, avec l’aide d’un tiers, ce qui pose problème. Il s’agit d’arriver à faire la part des choses entre les difficultés et les questions que peut rencontrer l’adolescent et celles qui appartiennent davantage aux parents. A partir de ce repérage, les modalités de l’accompagnement peuvent être définies : l’adolescent peut être accompagné individuellement dans le cadre d’une psychothérapie, parfois ce sont les parents qui ont besoin d’être soutenus, et dans certains cas ces démarches sont menées de façon conjointe afin que chacun puisse trouver un apaisement et des réponses à ses questions.


Vous vous interrogez sur la possibilité d’engager une psychothérapie ?

Contactez Vincent Tournier, psychothérapeute et psychanalyste :

  • 205 rue Louis Capitan, 34070 Montpellier
  • 06.52.18.20.86
  • tournier_vincent@yahoo.fr